juin 2012
L Ma Me J V S D
« mai   juil »
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
252627282930  

Gurvan, l’intégrale – P.J. Hérault

La guerre fait rage depuis plus de quarante ans dans l’espace entre les Terriens et leurs lointains descendants. Tout espoir de victoire semblait perdu jusqu’à ce que le gouvernement terrien mette en place le programme « surpopulation ». Dans des installations secrètes placées sur des mondes hostiles, des générations entières de soldats et auxiliaires sont conçus artificiellement et éduqués dans le seul but de gonfler les effectifs militaires. Gurvan fait partie de cette génération vouée à la guerre. Jeune pilote d’intercepteur, il se retrouve, lui et ses frères et sœurs, plongé dans un combat aux statistiques de survie effroyablement basses. Engagements spatiaux, missions planétaires, sauvetages périlleux… Chaque système solaire est âprement disputé à l’ennemi. Gurvan devra faire preuve de ruse et de détermination s’il veut survivre à cet interminable conflit. Mais l’amour et l’amitié ont-ils encore leur place lorsque la logique de guerre totale interdit tout espoir de salut pour cette génération-soldat ?

Paul-Jean Hérault, maître français du space opéra, a marqué de ses récits épiques la mythique collection Fleuve Noir Anticipation. Dans cette réédition revue et corrigée (par l’auteur, sous la direction de Laurent Genefort) de la trilogie Gurvan (parution initiale en trois tomes entre 1987 et 1988), les éditions rennaises Critic rendent de nouveau disponible cette incontournable série de space opéra militaire. C’est une occasion unique de se replonger dans l’univers de Gurvan, une série dans laquelle un effroyable conflit galactique ravage l’humanité. Chaque camp a oublié depuis longtemps le casus belli originel, et la plupart des combattants ont abandonné tout espoir de survivre à ce conflit. Il ne reste plus que les missions, leur enchaînement, et ces maudites statistiques d’espérance de vie, toujours plus basses… Mais contrairement aux apparences, Gurvan ne met pas pour autant en scène des personnages va-t-en-guerre. Les jeunes pilotes dont nous suivons les périlleuses missions ne se battent pas par idéologie ou patriotisme, mais parce qu’ils refusent de désespérer. Chaque ennemi abattu est pour eux un pas de plus vers un dénouement heureux à leurs périodes d’engagement. Mais ce rêve ne tient qu’à un fil, et nombreux sont les compagnons d’armes abattus par les thermiques ennemis.

Heureusement, l’escadrille 122 possède un as en la personne du pilote Gurvan. Le héros de cette série, dont la modestie et la persévérance conquièrent rapidement le lecteur, devient au fil des pages un pilote accompli. Son but premier n’est pas de devenir un foudre de guerre mais de se rendre utile pour son unité, et accessoirement de survivre à ses missions. D’abord élève-pilote, il grimpe les échelons pour devenir sergent-pilote, officier-pilote puis officier d’escadre. Ses promotions lui sont souvent values par les terribles pertes subies dans les unités d’intercepteur, et le besoin de confier le commandement aux vétérans pour encadrer les novices venus en renfort. Mais Gurvan sait se faire apprécier de ses camarades et de ses supérieurs par ses talents de pilote et son sens aigu des initiatives. Plus qu’un meneur d’hommes, Gurvan sait prendre soin des pilotes placés sous ses ordres, et s’est taillé une excellente réputation au sein de son porteur spatial. Fidèle ami de Rom et Sank, il se montre particulièrement touchant alors que naissent en lui des sentiments pour l’officier-pilote Dji.

Avec un tel portrait si « humain » du pilote Gurvan, on ne peut qu’accrocher aux récits de ses aventures, et rester scotché par les innombrables descriptions de combats spatiaux ou aériens entre intercepteurs. Bien entendu, nous sommes ici dans un space opéra d’action, et la rigueur des vols spatiaux n’est pas de mise, mais qu’importe. Ce qui compte avant tout, c’est l’ambiance, et de ce côté-là, cette intégrale remplit parfaitement sa mission. Entre le rythme des engagements spatiaux à couper le souffle et les multiples rebondissements que connaissent les missions de Gurvan et de ses amis, nous sommes en présence d’un très bon roman d’aventure, un must have indispensable pour tout amateur de combats spatiaux haletants ! D’ailleurs, j’y retourne avec l’intégrale de la série Cal de Ter, que Milady republie actuellement en trois volumes. Du bon space opéra militaire comme cela, ça ne se refuse pas.

 

7 commentaires sur : Gurvan, l’intégrale – P.J. Hérault

Poster un commentaire

 

 

 

Cliquez sur "Répondre" dans un commentaire si vous souhaitez y répondre en particulier. Utilisez sinon la fenêtre ci-dessous pour poster une nouvelle discussion. Vous pouvez enrichir votre message avec des balises HTML

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>