avril 2012
L Ma Me J V S D
« mar   mai »
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
30  

La NASA lance un appel aux idées pour explorer Mars

Les temps sont durs pour la NASA. Les navettes ont été mise au placard, le budget de l’agence a été rabaissé de 40%, le secteur privé a été rappelé en renfort et la crise financière persistante ne fait que briser les rêves américains d’exploration spatiale. Ce triste tableau n’est pas nouveau, malheureusement, et si l’agence compte toujours envoyer une expédition humaine vers Mars d’ici 2030, les obstacles ne cessent de s’accumuler le long de la feuille de route. D’autant plus que le retrait de la NASA du programme européen ExoMars ampute l’agence spatiale d’opportunités scientifiques innovantes.

Alors, pour rester dans la course sans trop dépenser de brouzoufs, la NASA en appelle aux contributeurs scientifiques. Tous les nerds du monde entier sont invités à venir en aide à l’agence américaine. Quiconque se sent prêt à imaginer un programme d’exploration scientifique martienne pour l’horizon 2018-2020 avec une enveloppe de 700 millions de dollars est prié d’envoyer son dossier à l’agence spatiale américaine. De prime abord, la somme semble conséquente, mais les effets d’annonce sont souvent trompeurs. En guise de comparaison, il est bon de rappeler que pour réaliser une mission similaire au rover Curiosity, un budget de 2,5 milliars de dollars est nécessaire. L’enveloppe proposée par la NASA permettra plutôt de proposer des programmes proches des mission Dawn ou Maven (500 à 620 millions de dollars).

Quels projets scientifiques seront soutenus par les contributeurs ? Parions qu’un des thèmes vedettes sera l’exobiologie. Avec les récentes remises en question des analyses des sondes Viking, la recherche de traces de vie sur Mars a été médiatiquement relancée et ne manquera pas d’enflammer l’imagination des ingénieurs et scientifiques. Même si cette polémique n’est qu’une résurgence de l’éternel débat sur les fameux résultats « non significatifs » des analyses effectuées en 1976 sur la planète rouge. Un nouvel article polémique a d’ailleurs été publié par la revue International Journal of Aeronautical and Space Sciences, qui n’est pas sans rappeler les précédentes frondes de 2006. Fort heureusement, tout ce tapage médiatique ne peut que laisser sceptique l’honnête astrobiologiste. Sujet scientifiquement trollant, les analyses des sondes Viking ? Probablement, oui, mais tout aussi paradoxalement source de motivation pour l’exploration martienne !