février 2012
L Ma Me J V S D
« jan   mar »
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
272829  

Le Serpent d’Angoisse – Roland C. Wagner

Un client tué par une entité mystérieuse dans la psychosphère. Un attentat parisien qui plonge un télépathe dans le monde onirique. Une révolution populaire qui couve en Amérikkke. Tel est le tableau brossé par Roland C. Wagner dans ce court roman (116 p.) réédité par les éditions ActuSF. Dans cette « histoire d’un futur », le monde est en proie à la paranoïa raciste de ses gouvernants. Le fric exploite le peuple et le système politique, monstre enfantant des pires délires répressifs. Dernier gadget à la mode, le trip onirique permet aux clients fortunés de vivre tous leurs fantasmes dans la psychosphère. Grâce à une puissante drogue de synthèse, le semen of gods, les télépathes peuvent créer pour leurs riches spectateurs les délires les plus fous. La T.T.O – Telepathic Trips Organization – unique entreprise sur le marché, accumule grâce à ces prestations oniriques un immense bénéfice pour sa part bien réel.

Mais dans la psychosphère comme dans le monde réel, la révolte gronde. Le Serpent d’Angoisse enserre entre ses anneaux l’Amérikkke, et ne lâchera sa prise que lorsque le monstre aura fini d’agoniser. La connexion entre réalité et monde onirique devient de plus en plus ténue. Les combats se superposent, s’influencent mutuellement. Le tout dans une explosion d’actions, de course-poursuites et d’expériences psychédéliques.

Clé d’entrée dans l’univers wagnérien, le Serpent d’Angoisse se lit comme on écoute on bon vieux morceau de hard rock. Les guitares enchaînent les riffs, le chanteur nous narre l’intrigue en cours, la musique nous transporte entre le monde réel et la psychosphère. C’est bon, c’est tripant, c’est vif et rapide. Une petite pépite qui se lit d’une seule traite et qui donne envie de poursuivre l’aventure, pourquoi pas avec les Futurs Mystères de Paris ?

Encore une fois, ActuSF sait taper juste en publiant un roman court et efficace, accrocheur et idéal pour découvrir l’univers d’un auteur particulier de science-fiction. Et même pour ceux qui comme moi sont déjà familiers avec la plume de Roland Wagner, le plaisir est au rendez-vous. Car le Serpent d’Angoisse (1985 pour sa première parution semi-pro) préfigure déjà les grands titres à venir de l’auteur – aussi bien dans l’imaginaire qu’en terme de style narratif – même si le texte final a évolué depuis sa publication en novella, en version magazine (Némo, 1986) puis en roman chez Fleuve noir (1987 – Prix Rosny Aîné 1988 – réédité par ActuSF). A lire, absolument.

A lire aussi chez : Efelle, Yozone, Noosfere,

 

4 commentaires sur : Le Serpent d’Angoisse – Roland C. Wagner

Poster un commentaire

 

 

 

Cliquez sur "Répondre" dans un commentaire si vous souhaitez y répondre en particulier. Utilisez sinon la fenêtre ci-dessous pour poster une nouvelle discussion. Vous pouvez enrichir votre message avec des balises HTML

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>