décembre 2011
L Ma Me J V S D
« nov   jan »
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031  

[Bilan 2011] Les statistiques des lecteurs !

Puisque l’année se termine demain soir, je me dépêche de boucler mon blogo-bilan de 2011 avant le réveillon. Dans un dernier billet, j’avais fait le point sur les tops et les flops des articles. Aujourd’hui, je me suis intéressé à vous, chers visiteurs. D’où venez-vous ? Pourquoi êtes vous passé me rendre visite ? Et comment avez-vous trouvé ce blog ? Regardons tout ceci de plus près.

Commençons d’abord par les sources. Les moteurs de recherche me fournissent 60,6% de mes visites, contre 27,4% par accès direct et 12% par liens hypertexte. Les moteurs de recherche restent bien entendu écrasés par le Roi Google (96,4%), suivis par Bing (0,9%) et Wikio (0,7%). Les gens tapent des mots-clés sur Google dans leur grande majorité et aboutissent ainsi sur mon blog. Une tendance qui se confirme largement dans les articles en ligne sur les comportements d’utilisateurs du web. A noter que Wikio (maintenant Ebuzzing) représente une part importante des moteurs de recherche hors-google, dépassant même les statistiques de Yahoo pour mon blog !

Passons maintenant aux mots-clés, qui nous réservent chaque année de belles surprises. Les dix plus populaires sont : edgeworld; kyle XY; ascenseur spatial; traqueur stellaire; 2001 l’odyssée de l’espace; steampunk; jurassic park; iron man 2; wild wild west; youri gagarine. Ce qui reste assez logique vous me direz. Mais certains mots-clés insolites valent vraiment d’être cités dans ce billet : calamar cosmique (non moi c’est traqueur stellaire); je veux voir des martiens (moi aussi gars); ils me boude (rhoo pas mon genre); bunker de luxe a vendre (oui il faut y songer, la fin est proche !); amende efelle (t’as fait quoi comme connerie vieux ? :D ); hat man (car moi seul vous dit la vérité sur ce complot mondial); alien viol (car le web c’est aussi beaucoup de pervers…).

Cette année a été aussi marquée par une entrée en force des réseaux sociaux, avec 16,3% de visiteurs en provenance de Facebook et 7,6% envoyés par Twitter ! Netvibes représente 3,3% des visites, et la communauté planete-sf.org compte pour 2,2%. Le reste me provient d’Efelle (qui m’envoie 3,9% des visiteurs) ou d’ActuSF (2,2%). Une multitude d’autres liens m’ont renvoyé des visiteurs, mais dans un pourcentage peu représentatif. Voilà ce qui vous expliquera à quoi peuvent correspondre les 64,5% restants.

Enfin, d’où venez-vous, chers visiteurs ? Principalement d’Union Européenne à 91,7% (dans ce segment, à 89% de France et 6% de Belgique). Soyons plus précis, concentrons-nous sur l’hexagone. Vous êtes pour 34% des lecteurs d’Ile de France, 8,4% du Rhône-Alpes, 7,6% des Pays de la Loire, 7,4% de région PACA et 4,5% de Bretagne. Vous surfez principalement sur Firefox (46%), Internet Explorer (23,2%) ou Chrome (20%). Enfin, vous êtes des utilisateurs de Window (78%), Mac (14%) ou Linux (5,5%). J’ai même 1% d’utilisateurs d’Ipad venant traîner ici (bande de petits chanceux !).

En définitive, l’utilisateur lambda de mon blog est un parisien surfant sur Firefox depuis son ordinateur windows, et qui tombe sur un billet grâce à google. Cher lambda, salut à toi ! Et désolé pour les photos coquines d’alien sexy, je ne les ai plus en ligne.


Le vaisseau spatial de Mercure

Ils sont déjà parmi nous ! Mais qui donc ? Les Extra-terrestres, les Visiteurs, les Ummites, voyons ! Mais où ? Sur Terre ? Non mes amis, en orbite autour de Mercure. Et comment le sait-on ? Grâce à la NASA. Car l’agence spatiale américaine les a vus, un jour de routine, alors que les sondes Stéréo perdaient encore leur temps à observer une éjection de masse coronale du Soleil. Comment les a-t-on vu ? Facile, le jet de plasma en provenance du Soleil a grillé leur bouclier protecteur, et hop ! Leur cape d’invisibilité s’est envolée dans le souffle de particules.

Et dire que nous allions rater ce Rendez-vous avec Rama. Heureusement le web veille, lui. Le web ne dort pas, épluche inlassablement les images que nos sondes Stéréo renvoient à la Terre. Le web n’en rate pas une miette ! Et figurez-vous que l’arche interstellaire a déjà un nom. Le W.W.W. Artéfact. Manque de pot, un décalage dans la prise d’image fait apparaître Mercure, sur la gauche, et son spectre optique, sur la droite, lors du passage du panache de l’éruption solaire. C’est donc raté pour les Visiteurs du cosmos. Encore un sale coup de l’homme au chapeau, j’en mettrais ma main à couper. Mais la traque continue. Car comme le disait Fox Mulder, la vérité est ailleurs. Ou plus précisément dans le traitement d’image.



[Bilan 2011] Le top et le flop !

Durant la trêve des confiseurs, je vous propose de publier un rapide bilan de l’année écoulée sur ce blog. En épluchant les statistiques du blog, je n’ai pas résisté à la curiosité de regarder quels billets avaient le mieux marché (ou dans le cas contraire avaient vraiment raté leur publication). C’est vrai, je fais souvent ce genre d’exercice, mais je ne m’en lasse pas ! Pour commencer cette petite série de billets, je vous propose donc de consulter le bilan 2011 des meilleurs et plus mauvaises entrées du blog. Attendez-vous à quelques surprises amusantes :

Étaient donc au top cette année, les révolutions arabes, des geekeries, une série TV et un séisme meurtrier :

  1. La révolution arabe et Internet
  2. Edgeworld sur Google+
  3. Séisme et tsunami au Japon : vers un risque nucléaire majeur ?
  4. Kyle XY
  5. L’ascenseur spatial est-il réalisable ?

De l’autre côté de ce palmarès, voyons quelles ont été les plus belles gamelles de cette année 2011 :

  1. Avatar (artbook)
  2. Les androïdes rêvent-ils de moutons électriques ? – Philip K. Dick
  3. Antarès t.4 – Léo
  4. Dante and the Troubadours
  5. Bétegeuse t.4 – Léo

Kyle XY est décidément l’un des sujets préférés de mes lecteurs ! Notons également la pointe 100% geek-attitude avec Edgeworld, et un intérêt pour mes billets d’actualité. L’ascenseur spatial, qui est également l’un de mes billets préférés, arrive à la 5ème place. J’en suis ravi ! Il faut croire qu’Avatar et Léo n’ont par contre vraiment pas la côte sur mon blog. Le résultat est plus étonnant pour Dick, quant à l’album de musique ancienne Dante and the Troubadours, je ne suis pas vraiment étonné. Mais ce billet permettra peut-être de donner une nouvelle chance à ces articles si injustement boudés ?


Quel évolutionniste êtes-vous ? – Cédric Grimoult

Il existe déjà énormément de livres pédagogiques consacrés à l’histoire de l’évolution biologique, tous aussi passionnants les uns que les autres. Quiconque souhaitant découvrir les grandes polémiques évolutionnistes et religieuses des trois derniers siècles se retrouve donc face à un large choix de publications, de tout niveau et pour toutes les bourses. A tel point qu’il devient assez difficile de conseiller au néophyte un ouvrage en particulier parmi tous ces livres déjà édités…

C’est peut-être en partant de ce constat que Cédric Grimoult a bâti son propre livre sur l’histoire de l’évolution. Se détachant de l’essai classique découpé en plusieurs chapitres chronologiques, Cédric Grimoult a choisi de s’inspirer des livres-histoires « dont vous êtes le héros » pour vulgariser ces grands épisodes de l’histoire des sciences. Rédigé de la même manière que les fameux livres de la collection, le texte se divise en courts paragraphes numérotés et datés chronologiquement, qui proposent ensuite de poursuite l’aventure par deux choix possibles. Dès le premier paragraphe, le lecteur commence l’aventure en 1700, avec les premières publications naturalistes venues bousculer la dogmatique thèse de la Création divine. S’offre alors au lecteur le choix de soutenir ces audacieux naturalistes ou de punir ces insolents blasphémateurs !

Les choix du lecteur permettent ainsi d’expérimenter plusieurs théories évolutionnistes, des créationnistes les plus obstinés aux évolutionnistes les plus audacieux. Comme dans les livres-jeux « dont vous êtes le héros », vous disposez de points de départ, ici des points « capital intuitif » et « capital social », qu’il vous faudra maintenir à un solde positif sous peine de perdre votre partie. Prenez également garde au contexte historique lors de vos choix, ou vous risquez fort bien de voir votre partie s’achever plus vite que prévu ! Au fil des paragraphes, décisions après prises de positions, vous traversez les époques et côtoyez les grands scientifiques en leur temps. Défendrez-vous Darwin ou Lamarck ? Assisterez-vous aux conférences de Monod ou prendrez-vous part à la cabale de l’abbé Barruel contre Giraud-Soulavie ? A travers un texte clair, interactif et suffisamment documenté pour appréhender les grands enjeux scientifiques de ces dates historiques, vous devenez à votre tour un de ces héros intellectuels qui s’affrontèrent lors de duels idéologiques pour l’élaboration d’une biologie moderne !

Pédagogique et ludique, Quel évolutionniste êtes-vous ? est l’ouvrage idéal pour expérimenter et découvrir les différentes positions idéologiques et religieuses dans ce vaste débat tricentenaire. Son format original, clin d’œil aux célèbres livres « dont vous êtes le héros », permettra ainsi d’initier adolescents et adultes à l’évolution grâce au jeu. Un ouvrage particulièrement réussi, cadeau idéal à offrir à un esprit curieux, et dont les bibliothèques scolaires, universitaires ou publiques gagneraient à en faire l’acquisition.

Quel évolutionniste êtes-vous ? Cédric Grimoult, éditions éllipses, 224 p., 14 euros. Consulter un extrait en ligne.