août 2011
L Ma Me J V S D
« juil   sept »
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031  

Edgeworld sur Google+ : un jeu de space opéra sur le réseau social

Année 2711. L’instable coalition de l’Union Galactique a débuté la colonisation du monde alien de Cerulea IV, que les Ceruelans ont mystérieusement abandonné. Avec la disparition de son ancien ennemi, l’Union se retrouve seule maître de la galaxie et ne tarde pas à se diviser en factions politiques. Sur Cerulea IV, ces tensions ont pris une toute autre proportion, et chaque faction s’affronte ouvertement pour le contrôle de la planète. En tant que commandant d’une force d’exploration, vous devrez installer votre base et assembler votre armée, afin de combattre vos adversaires pour accumuler le plus de ressources possibles et découvrir de mystérieux artefacts aliens !

Edgeworld est un jeu social en temps réel, développé par la société Kabam et distribué sous le modèle du freemium. Proposé par Google+ dans le cadre de sa nouvelle section jeu, il se présente comme un « low starcraft-like » multijoueur. Plusieurs actions sont possibles : construire sa base, améliorer les bâtiments, rechercher de nouvelles technologies militaires ou construire des unités de combat. Grâce à un portail warp, vous pouvez attaquer un autre joueur ou une base IA à raison de trois raids toutes les 30 minutes. Cependant, si vous pouvez espionner et envoyer vos unités militaires au combat, vous ne pourrez pas défendre votre base avec vos précieuses troupes. Il faudra pour cela compter sur la puissance de feu de vos tourelles défensives.

L’aspect multijoueurs prend une autre dimension avec les alliances : vous pouvez créer ou rejoindre une faction, et ainsi collaborer en groupe pour prendre le contrôle de Cerulea IV. Un chat en ligne permet de discuter entre joueurs (canal général ou de l’alliance) et il est bien entendu possible de sélectionner un profil pour l’espionner ou l’attaquer. Beaucoup d’anglophones jouent en ligne, comme vous pouvez vous y attendre, mais quelques alliances françaises ont fait dernièrement leur apparition.

Le gameplay d’Edgeworld est donc très simplifié, nécessitant de réaliser ses constructions ou ses améliorations les unes après les autres, et limitant sérieusement le déploiement stratégique de vos troupes. Autre inconvénient : les combats entre joueurs ont été bloqués quelques jours après le lancement des jeux Google+, ce qui a permis à chacun de développer sa base et gagner en niveau avant de se lancer dans l’arène. Mais à présent, les nouveaux venus ne sont plus protégés des raids des vétérans, et risquent d’être annihilés rapidement. Votre base se répare automatiquement une fois détruite, mais cette latence bloque votre développement pendant de précieuses minutes. Rassurez-vous cependant, un joueur gagne plus d’expérience en s’attaquant à un joueur confirmé qu’à un débutant. En conséquence, les vétérans traqueront de plus gros poissons que vous, ce qui vous laissera un peu de répit pour passer les premiers niveaux et renforcer vos défenses.

Au final, Edgeworld reste un petit jeu de stratégie en ligne plutôt sympa à jouer, d’évolution relativement rapide pour un freemium. Les critiques habituelles liées à ce modèle commercial de jeux sociaux en ligne concernent aussi Edgeworld, à savoir un temps de jeu se réduisant exponentiellement alors que la latence de développement des unités et technologies augmente réciproquement. Le joueur a toujours la possibilité de payer pour accélérer les choses, mais fort heureusement, cette option si horripilante reste plus contournable que sur les autres jeux freemium. Sa musique d’ambiance et ses graphismes sont de plus très agréables, ce qui est toujours bienvenu même lorsque l’on accroche déjà aux jeux de construction en ligne. Un jeu testé et pratiqué assidûment durant mes pluvieuses vacances d’été !

 

10 commentaires sur : Edgeworld sur Google+ : un jeu de space opéra sur le réseau social

Poster un commentaire

 

 

 

Cliquez sur "Répondre" dans un commentaire si vous souhaitez y répondre en particulier. Utilisez sinon la fenêtre ci-dessous pour poster une nouvelle discussion. Vous pouvez enrichir votre message avec des balises HTML

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>