novembre 2010
L Ma Me J V S D
« oct   déc »
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
2930  

Utopiales 2010 : l’anthologie

Comme à chaque édition, le festival s’associe à un éditeur de l’imaginaire pour proposer une anthologie spéciale dédiée au thème de l’événement. Cette année, les éditions ActuSF publient à nouveau ce recueil spécial, placé sous les signe des frontières. Au programme, des auteurs français comme Vincent Gessler, Justine Niogret, Thomas Day, mais aussi des têtes d’affiche étrangères comme Lucius Shepard ou Ian McDonald. Avec pour maître de cérémonie Pierre Bordage, qui signe la préface de ce livre.

Cette anthologie s’intéresse aux frontières. Celles de nature géopolitiques, bien-sûr, mais aussi scientifiques, sociologiques, psychologiques et fantastiques. Qui dit frontières pense diplomatie entre les peuples. En cette période de chocs culturels nord / sud, Vincent Glesser transpose les conflits entre deux civilisations radicalement différents dans un contexte inter-planétaire. « Miroirs du ciel » évoque ce conflit culturel, avec une justesse d’actualité saisissante. Passé le très bon et déconcertant « La chose » de Peter Watts, nous voici face à une frontière surréaliste, celle séparant deux futurs possibles. Juan Miguel Aguilera décide du sort de l’Allemagne des années 30 en un simple duel d’étudiants dans sa « Fête de la comète ». Larry Niven dépasse la frontière entre science et paranormal avec la découverte universitaire de la téléportation, dans « Reviens, Carol ! ». Mais les pouvoirs psy peuvent-ils vraiment s’affranchir des lois de la physique ? « Le vieux cosmonaute et l’ouvrier du bâtiment rêvent de Mars » nous renvoie aux frontières de réalités quantiques, d’histoires écrites au conditionnel se superposant à la réalité. Un magnifique rêve de Ian McDonald autour de la conquête spatiale. Thomas Day nous emmène derrière la frontière mexico-américaine, à Juarez, la « Ville féminicide ». Dans cette nouvelle crue et violente, il recherche les raisons des meurtres sanglants de jeunes femmes en franchissant la frontière du fantastique et de l’horreur. Lucius Shepard reste également dans un univers post-colombien, et dépasse quant à lui la frontière du mythe indien dans « Le chasseur de jaguar ». Enfin, pour Justine Niogret, la frontière est souterraine et va au-delà des « rivages extrêmes de la mer intérieure ».

Compagnon de lecture fort sympathique des Utopiales, cette anthologie sert autant de guide découverte des têtes d’affiche du festival que de travail de composition autour du thème de cette édition 2010. Un moyen agréable de poursuivre la rêverie, même après la fermeture des portes de la cité des congrès de Nantes.

 

6 commentaires sur : Utopiales 2010 : l’anthologie

Poster un commentaire

 

 

 

Cliquez sur "Répondre" dans un commentaire si vous souhaitez y répondre en particulier. Utilisez sinon la fenêtre ci-dessous pour poster une nouvelle discussion. Vous pouvez enrichir votre message avec des balises HTML

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>