novembre 2009
L Ma Me J V S D
« oct   déc »
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
30  

Concert de Rammstein au Zénith de Nantes

Hier soir, j’étais au concert du groupe de métal allemand Rammstein, un des groupes de rock d’outre-Rhin (ancienne RDA pour être précis) le plus célèbre au monde ! Pour sa seule date dans le grand ouest français, Rammstein avait choisi Nantes et son Zénith. Au taquet depuis des mois (places achetées dès le premier jour de billetterie), je suis donc aller les acclamer sur la scène nantaise.

Leur nouvelle tournée reprend une bonne part de leur nouvel album, Liebe Ist Für Alle Da (L’amour est là pour tous). En Allemagne, ce n’est pas le Prix Goncourt Marie NDiaye qui crée la polémique mais le livret de cet album, où une photo met en scène une femme nue masquée s’apprêtant à recevoir une fessée coquine de la main d’un des musiciens. Jouant une fois de plus avec les tabous, Rammstein bouscule et dérange. Sorti fin octobre, le disque a d’abord été retiré de la vente en Allemagne puis interdit aux moins de 18 ans ! Le claviériste Christian Lorenz s’indigne de cette censure :  « il s’agit d’une grave incompréhension de l’art et une interférence majeure dans la liberté d’expression » . Mais la provocation a ses limites dans le monde de l’industrie musicale, et leur producteur annonce la sortie d’une version allemande épurée de l’album.

Il faut dire que Rammstein cultive la provocation depuis son premier album, en 1995. Un peu punks sur les bords, ils n’ont de cesse de rappeler que le rock sert aussi à bousculer les tabous et à se rire des préjugés trop conservateurs. Situés politiquement à gauche, ils s’étaient ainsi moqués des critiques néo-nazis en écrivant Links 2 3 4 , un tube scandé au pas militaire : « Sie wollen mein Herz am rechten Fleck [...] da schlägt es links » : « Ils veulent mettre mon cœur à droite [...] pourtant il bat à gauche ». D’autres chansons tout aussi polémiques jalonnent leur carrière musicale : Feuer Frei, cette chanson reprend le massacre de Columbine, dénonce la législation des armes aux États-Unis et répond aux attaques suite à la révélation médiatique que les deux lycéens étaient fans de métal et de Rammstein. Mein Teil, reprend l’histoire sordide de l’anthropophage Armin Meiwes et de Bernd Jürgen Armando Brandes, sa victime consentante. Amerika, chanson tournant en dérision les valeurs culturelles américaines. Pussy, dernier clip sorti, mélange images pornographique et musicale. Sous les devants provocateurs (diffusion sur streaming adulte uniquement), le groupe s’attaque au tourisme sexuel (tiens ça rappelle des polémiques récentes).

Sur scène, le groupe propose un spectacle pyrotechnique impressionnant. Ils confient la maîtrise de leurs lance-flammes, explosions et autres jets pyrotechniques à des professionnels, mais leur expérience dans la mise en scène est payante. L’avalanche de flammes et de lumières est impressionnante, mais sans aucun danger pour le spectateur (on est bien loin des tout premiers temps où ils montaient eux-même ces effets, provoquant un accident involontaire !). Pour voir un exemple du résultat, vous pouvez cliquer ici vers cette petite vidéo d’un concert précédent. On en prend plein les mirettes. La mise en scène, orchestrée avec une précision allemande, permet d’enchaîner décors et animation sur scène : les musiciens arrivent en fracassant un faux mur, une lumière jaillissant des trous taillés à la hache. Le chanteur préfère quant à lui se tailler un chemin au chalumeau. Durant le morceau Benzine, une pompe à essence des années 50 sert de lance-flammes. Etc etc…

En conclusion, un excellent concert de rock orchestré par un très bon groupe, médiatique, célèbre, mais qui sait rester proche de son public. Un très bon point : les fréquents remerciements du chanteur au public, dans un français appliqué et d’un ton de voix particulièrement sincère. Rammstein a vraiment mis le feu au Zénith !

Encore plus de souvenirs chez Ronan et Goudie !

 

9 commentaires sur : Concert de Rammstein au Zénith de Nantes

Poster un commentaire

 

 

 

Cliquez sur "Répondre" dans un commentaire si vous souhaitez y répondre en particulier. Utilisez sinon la fenêtre ci-dessous pour poster une nouvelle discussion. Vous pouvez enrichir votre message avec des balises HTML

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>