décembre 2008
L Ma Me J V S D
« nov   jan »
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031  

Nightbringer – Graham McNeill

J’attendais avec impatience de me procurer un exemplaire de « Nightbringer  » , roman dans l’univers Warhammer 40.000 consacré aux Ultramarines. Ces Space marines, fort bien connus des joueurs du jeu vidéo « Dawn of War » ou du wargame futuriste, font (eux aussi !) parti de mes figurines préférées. Je m’attaquais donc avec plaisir à la lecture de ce roman.

Et je ne fus pas déçu du voyage. L’action était au rendez-vous. Mais est-ce suffisant pour parler d’un bon roman ? Certainement pas.

Lire la suite…


StarCraft Ghost Movie


Les Frères du Serpent – Dan Abnett

Prenez un chapitre de Space Marines encore méconnu de l’univers Warhammer 40.000. Ajoutez un auteur à succès, à la plume vive et aux intrigues rythmées. Secouez-le tout et servez-le sous la forme d’un One Shot. Vous obtiendrez un ouvrage plaisant à lire, mais pas forcément des plus intéressants de l’auteur. Alors, faut-il sauver le frère-sergent Priad ?

Dan Abnett est un auteur à succès. Son talent vient certainement de sa grande capacité à retenir en haleine le lecteur, suspendu aux actions explosives de ses héros. Le résultat se résume en quelques mots : des ouvrages faciles à lire et qui font mouche. Aussi la sortie des « Frères du Serpent » a tout de suite retenu mon attention, et il m’a fallu que très peu de temps pour dégainer mon porte-monnaie !

Mais ma lecture, contre toute attente après avoir encensé de la sorte l’auteur, ne m’a pas beaucoup absorbé. C’est marrant, mais le serpent manque un peu de mordant. Non, je ne crache pas mesquinement mon venin, allons donc, qu’est-ce qui vous fait dire ça ? :D

Bon, n’y allons pas par quatre chemins, cet ouvrage est certes très sympathique à lire et inspirera tout joueur space marine en mal d’idées pour personnaliser son armée aux couleurs d’un chapitre inédit. Pour ma part, la lecture ne fut pas aussi prenante qu’espéré. Bien au contraire, le frère-sergent Priad a tout fait pour me distraire, mais le point d’orgue de ses souvenirs de guerre vient à être gâché par des personnages parfois bien trop insipides et prévisibles.

Et pourtant, il y avait de quoi me séduire. Une première partie franchement bien ficelée, avec cette mission en solitaire sur une planète harcelée par des pirates eldars noirs, et des aventures au service d’un inquisiteur insolite et assez attachant. Mais très vite, le roman tourne en eau de boudin. Non, je ne dis pas ça pour l’épreuve interdite de la plongée en apnée dans une fosse océanique (dans une vision du sur-homme des plus clichés). Non, je ne dis pas ça non-plus pour ce Maître de Chapitre qui semble aussi doué en guerre contre les Orks qu’un scout novice. Allons allons. Tout ceci aurait pu mieux s’articuler s’il n’y avait eu pas ce ton un peu niais, limite « groupe de copains  » . On est jeunes, on est des Space Marines, on est invincibles et amis pour la vie. On ne peut pas faire plus lourd au fil des pages.

Dommage donc pour ces Frères du Serpent qui restent un peu fades à mon goût. Dan Abnett aura tout de même le mérite de montrer un bel échantillon de missions attribuées à des Space Marines, très variées, en objectifs comme en moyens déployés. Les rapports entre Astartes et humains normaux sont également assez bien travaillés pour retenir l’attention. Le duo entre la belle Antoni et frère Priad est peut-être l’une des meilleures idées de l’ouvrage. Peut-être aurait-il gagné à plus se focaliser dessus ?

Ma note : 12/20


Les Anges des Ténèbres – Gav Thorpe

Un de mes chapitres Space Marines préféré est en l’occurence celui des Dark Angels. C’est donc avec plaisir que je me suis procuré cet ouvrage de la Black Library qui leur est dédié.  Cela méritait bien une petite fiche de lecture !

Amateur de Space Marines, voici donc un ouvrage qui vous réjouira. En plus des révélations toujours captivantes sur l’histoire du chapitre lors de l’Hérésie d’Horus, le lecteur y trouvera moultes détails sur le recrutement de novices, les rites quotidiens du space marine et l’organisation du système solaire de Piscina.

Les autres lecteurs apprécieront l’univers de space opéra décrit par l’auteur, à la fois sombre et captivant, et pourront découvrir des super-guerriers génétiquement améliorés en proie à leurs vieux démons et à un passé honteux.

Les héritiers de la légion de Lion El’Johnson ont quelque chose de mystérieux. Leur honneur est terni depuis dix mille ans par la traitrise de Luther, lorsqu’une lutte interne au sein des leurs déboucha en un conflit planétaire apocalyptique, la mort du Lion et la destruction de Caliban. Cependant, beaucoup d’épisodes de ce passé honteux, en pleine Hérésie d’Horus, sont passés sous silence par les maîtres du chapitre. La plupart même des Dark angels ignorent ces sombres événements de l’histoire de leur chapitre !

Plonger dans « Les Anges des Ténèbres  » , c’est un peu comme rechercher la part de vérité dans les légendes de ces temps anciens. Avec une double intrigue habilement ficelée, Gav Thorpe nous propose de suivre les aventures du Frère chapelain-interrogateur Boreas. Inutile que la progression des deux intrigues laisse en haleine, car les révélations faîtes tout au long du roman sont autant d’éléments intéressants afin de mieux comprendre la trahison de Luther et d’une partie de la légion.

Mais tout ceci est-il bien l’œuvre d’une perversion chaotique ? Quelle part de vérité se trame derrière les légendes de l’Imperium ? Et si les Déchus, ces anciens frères dark angels désormais bannis des leurs, étaient les témoins d’une vérité que le chapitre ne souhaite pas divulguer aux oreilles des Seigneurs de Terra ?

Autant de mystères autour du Lion et de ses fils, les Dark Angels, qui n’auront de cesse de vous rappeler cet adage impérial : « Le savoir, c’est le pouvoir. Gardez-le bien  » .

Ma note : 14/20